Information

Juillet 2018 : Passage de relai

UnderTracksInitié en 2010 dans l'équipe MeTAH du Laboratoire d'Informatique de Grenoble (LIG), le projet UnderTracks a eu pour objectif de constituer une plateforme EIAH de dépôt et de partage de traces et d'algorithmes calculant des indicateurs sur ces traces EIAH. En Juin 2016, une version complète et fonctionnelle de cette plateforme a été obtenue et déployée. La construction de cette plateforme de soutien à la recherche en EIAH a permis la maturation d'une réflexion sur ce que pourrait être une plateforme de soutien à la recherche expérimentale en informatique.
Deux projets lui succèdent et l'étendent : Sakura-Platform et Sakura-Hubble.

En effet, parallèlement, depuis 2015, deux projets ont émergé, le projet Hubble (ANR auquel participe le LIG) pour créer un observatoire national de traces d'e-learning et Sakura (initialement Panteda) au sein du LIG pour constituer une plateforme de dépôt et de partage de traces et d'algorithmes sur les traces spatio-temporelles.
Le projet Hubble étend le travail d'UnderTracks dans le domaine de la description narative de la recherche, l'objectif est d'apporter un soutien méthodologique aux recherches expérimentales en EIAH. Une première version de la plateforme est displonible : Sakura-Hubble.
Sakura est une plateforme de dépôt et de partage de traces et d'algorithmes comme UnderTracks, mais qui étend le domaine de l'EIAH aux données spatio-temporelles et qui se distingue d'UnderTracks par des choix techniques de mise en oeuvre : architecture répartie pour les serveurs de données et les algorithmes (de telle sorte que les algorithmes soient au plus près des données), indépendance vis à vis de logiciels tiers (UnderTracks reposait en partie sur Orange-Data Mining, cette dépendance est éliminée), choix d'algorithmes travaillant en flux pour viser des temps de réponse compatibles avec des visualisation intéractives sur des données volumineuses. Une première version de la plateforme est displonible : Sakura-Platform

Le projet UnderTracks passe donc le relai aux deux projets Sakura-Platform et Sakura-Hubble